mardi 27 septembre 2011

Un jour comme un autre...


C'est vrai que je pourrais glander et jouer à la DS toute la journée, mais voilà, on ne se refait pas, je suis sympa. Le moins qu'on puisse dire, c'est que Pompier n'est pas macho... 

Voilà, c'était juste une petite note comme ça vite fait, maintenant qu'il fait moins chaud et qu'on peut faire des trucs... J'ai tenté l'aquarelle, mais ça me donne des couleurs pourries décidément, pourtant c'est plus vite fait que quand je donne tout ce que j'ai pendant 4 jours à la gouache, on verra pour les prochaines notes.
Est ce que vous préférez du vite fait comme ça ou du un peu plus soigné?? 
En gros, vous préférez la qualité ou la quantité? (Eh, on est dans une ère capitaliste hein...)

jeudi 8 septembre 2011

Entre ombre et lumière...

 L'été se termine...

Entre deux typhons la température est idéale, on peut enfin bouger le petit doigt sans suer 15 litres.
L'automne et son feu d'artifice végétal ne sont pas encore arrivés, mais la course du soleil a déjà changé, et même en plein après midi les lumières soulignent les volumes...

Une journée idéale pour aller se promener au cimetière.



Les cimetières japonais sont bien différents de ceux que l'on trouve en Europe. Ici, point de couronnes de fleurs ni de grosses tombes massives. On trouve en revanche des centaines d'encensoirs au pied de petites stèles sculptées.



De grands cure-dents géants gravés semblent arborer les épitaphes... 


"A Bébert, de la part du Club de pétanque de Mouy.
Tu seras toujours notre cochonnet."
  
 A l'abri des arbres de Gotoku-ji, le repos éternel porte bien son nom.
 

 Dans les allées l'ombre et la lumière se disputent l'espace, nous rappelant que 
"la vie n'est qu'une étincelle entre deux néants"
(Nietzsche? Shopenauer? Ah ben je suis plus sûre...)


Et pendant que la vie jaillit d'une statue...


...une gravure médite (ou fait la sieste?)


Ma promenade se poursuit au milieu des silhouettes végétales...
et minérales.


On oublie vite que l'on se trouve au centre de la plus grande mégalopole du monde, non?


En fait je pensais aller vous dessiner tout ça, mais... comment vous dire? J'ai bien senti que je ne pouvais pas rivaliser sur ce coup là.
Mais comme il fait moins chaud je vais pouvoir m'y remettre, finis les élans lyriques, bientôt le retour des blagounettes pouêt-pouêt!!