mercredi 19 septembre 2012

Mes zicos




Voilà.
Vivre avec des Zicos, ce sont des câbles/un ampli/une table de mixage qui trainent mais auxquels "il ne faut pas toucher passque c'est pas à moi je le rends bientôt", c'est devoir entendre dès le matin des groupes comme "Ratatat" et se faire railler quand on écoute du Renan Luce (oui, j'avoue, ça m'arrive...), c'est parfois devoir aller à des concerts où il n'y a personne histoire d'encourager le(s) copain(s), ou encore passer des apéros à entendre des listes de termes techniques sans pouvoir vraiment intervenir (sauf le coup du "un peu faible dans les basses" qui marche assez bien : le Zicos trouve de manière générale qu'il n'y a jamais assez de basses...).

Vivre avec des zicos, c'est un engagement au quotidien, c'est beaucoup de patience et d'écoute, c'est parfois aussi un peu de solitude face à des créations dont le génie nous échappe... mais vivre avec des Zicos c'est aussi avoir un son HI-FI inégalé dans son salon, c'est avoir ses DJ persos quand on fait une fête à la maison ou quand on glande le dimanche après midi sur le canapé, c'est avoir des entrées gratos pour aller en concert, c'est passer des apéros à écouter des anecdotes de l'histoire du rock depuis sa création, c'est apprendre à prendre son temps pour écouter un morceau des Pink Floyd en fermant les yeux...

Ils ne font pas très souvent la vaisselle, mais je les aime, mes Zicos.